Evolution de la préhension

25 01 2008

ibb1.jpgLa préhension est la capacité à saisir avec la main. Cet acte, qui à la naissance n’est qu’un réflexe, va progressivement évoluer pour devenir un acte volontaire très précis. L’acquisition de la préhension mmarque une étape importante pour l’enfant, celle de la prise de possession du milieu extérieur. Si prendre un objet est pour un adulte un geste banal, automatiquement, il n’en est pas de même pour le bébé, lorsqu’il veut attraper un objet devant lui. Il n’y arrive pas du premier coup. Pour y parvenir, il doit orienter correctement son bras, régler le mouvement en fonction de la distance, ouvrir la main et la refermer sur l’objet désiré. Cela suppose une bonne coordination oeil-main et une maîtrise des fléchisseurs des doigts pour obtenir l’ouverture et la fermeture volontaire de la main. L’enfant parviendra à ce stade de la maîtrise de la préhension en suivant plusieurs étapes et selon certaines conditions. Les lois et les facteurs qui déterminent l’évolution de la préhension sont les mêmes que pour la motricité générale.

Schéma d’évolution de la préhension

De la naissance à 2 mois

La préhension est à ce stade un mouvement réflexe: grasping reflex ou réflexe d’agrippement. Lorsque l’on stimule la paume des mains chez le nouveau-né, cela entraîne une flexion des doigts très ferme sur l’objet. C’est la première forme de préhension. Ce réflexe s’atténue, disparaît ensuite vers 4 ou 5 mois lorsqu’apparaît la préhension véritable.

Vers 3-4 mois

Le nourrisson saisit un objet qui est placé au contact de sa main: c’est ce que l’on appelle la préhension au contact. C’est une préhension involontaire où la vue n’intervient pas.

Vers 5-6 mois

La préhension devient volontaire et palmaire: entre la paume et les trois derniers doigts. La main « ratisseé. L’enfant est capable de saisir volontairement de gros objets placés devant lui. Il les porte à sa bouche. Le relâchement est encore involontaire.

Vers 7-8 mois

L’enfant saisit les objes entre le pouce et l’auriculaire: C’est la préhension volontaire par la pince inférieure. Le relâchement volontaire de l’objet devient possible. C’est un relâchement global et imprécis. L’enfant peut passer les objets d’une main à l’autre.

Vers 9-10 mois

L’enfant saisit un objet de petite taille entre le pouce ou l’index: C’est la préhension volontaire par la pince supérieure. L’enfant, à cettte période, manipule l’objet, le porte à sa bouche. Le relâchement volontaire est plus précis. Il joue à jeter les objets. Il apprend à tendre un objet à l’adulte qui lui demande. C’est le début des échanges: recevoir, donner, reprendre.

De 11 mois à 15 mois environs

La préhension est acquise, elle devient plus précise encore, ainsi que le relâchement. La pince supérieure va s »affiner et enrichir les expériences comme introduire, retirer un objet d’une boîte. C’est une période de manipulation active des objets et de l’apprentissage du sens contenant-contenu. Par ses manipulations plus précises et répétées, l’enfant acquiert le sens de la profondeur, du solide, du dedans, du dehors, du haut, du bas. L’enfant pointe son index, il peut boire seul, encastrer des objets.

La coordination oculo-manuelle

L’acquisition de la préhension se réalise grâce à l’évolution du contrôle neuromoteur du bras, de la main, des doigts, mais aussi par l’évolution du contrôle oeil-main. La coordination oeil-main évolue de la façon suivante:

- d’abord, le regard de l’enfant se pose simplement sur la main qui passe par hasard dans son champ visuel et parvien peu à peu à le suivre;

- ensuite, l’enfant tente de maintenir sa main dans son champ visuel;

- enfin c’est l’oeil qui guide la main.


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Notre petite Mylène |
timothée |
bebelouca |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | La Gazette d'Émilien
| moielwing
| sand60